Le don  d'organes


Qu’est-ce que le don d’organes ? Le don d’organes est également une forme de don très recherchée qui consiste à prélever les organes sains, dans le plus grand respect du défunt. C’est une équipe médico-chirurgicale qui s’en charge (après avoir effectué une série de tests afin de confirmer la destruction irréversible de l’encéphale) avant de remettre le corps à la famille. La transplantation réussissant de mieux en mieux, de plus en plus de patients ont aujourd’hui la chance d’en profiter. Il n’y a malheureusement pas assez de donneurs pour répondre au nombre de malades inscrits sur la liste d’attente nationale.

Chaque receveur est choisi sur la liste d’attente, selon un protocole fixé par la loi, en fonction de critères de compatibilité propres à chaque organe et tissu, et aussi en fonction de l’urgence de son état de santé et de son âge. Le prélèvement commence sur le donneur seulement après le constat de la mort encéphalique survenue lors d’un accident vasculaire cérébral, d’un traumatisme crânien…

Quels organes ou tissus peut-on greffer ? Dans les organes il y’a les reins, le cœur, le foie, le pancréas, les poumons, l’intestin. Au niveau des tissus il y’a la peau, la cornée, les tissus osseux, les veines, les tympans, le cartilage, les tendons, la moelle osseuse, le sang de cordon… En ce qui concerne la cornée on peut donner le tissu cornéen qui est la paroi transparente située à la surface de l’œil. Cette greffe permet de redonner une vision presque parfaite à certains malades.

Que dit la loi ? Elle précise que tout citoyen est donneur d’organes potentiel à moins qu’il n’ait exprimé son opposition de son vivant en se faisant inscrire sur le Registre National des Refus (RNR). En cas de non opposition (RNR), le médecin demandera à la famille de témoigner de la volonté du défunt. Pour les mineurs, l’autorisation écrite des deux parents ou du représentant légal est exigée.

Y’a-t-il un âge limite pour être donneur ? Pour les dons de cornées ou d’os, l’âge importe peu. Concernant les organes, c’est l’état physique du donneur, plus que son âge, qui est déterminant. Dans tous les cas se sont les médecins qui décident s’il est possible de les utiliser.

Comment puis-je devenir donneur après ma mort ? En remplissant une carte volontaire pour le don et en convaincant mes proches, en cas de décès, de témoigner de ma volonté de faire don de mes organes et tissus. Il est essentiel de les informer de ma décision. La carte de volontaire peut être obtenue gratuitement auprès de France ADOT.


Pour plus d'informations rendez-vous sur le site du don d'organes

©
Dondorganes.fr